pistonner


pistonner

pistonner [ pistɔne ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1867; de piston (3o)
Appuyer, protéger (un candidat à une place). Se faire pistonner. « Le camarade qui l'avait pistonné pour ce poste de choix » (Dorgelès).

pistonner verbe transitif (de piston) Familier. Recommander quelqu'un (auprès de quelqu'un), l'appuyer pour qu'il obtienne un avantage : Se faire pistonner par un ministre.

pistonner
v. tr. Fam. Appuyer, recommander (qqn).

⇒PISTONNER, verbe trans.
Fam. Appuyer de son influence, de sa recommandation (quelqu'un qui souhaite obtenir une place ou quelque avantage). Se faire pistonner. —Alors, Mimi, tu y tiens, à ce mariage? —Dame! murmura-t-il, c'est encore ce que je ferais de mieux (...) —Mon Dieu! je veux bien... Je te pistonnerai... Elle est sèche comme un échalas, cette petite. Mais puisque ça fait votre affaire à tous (ZOLA, Nana, 1880, p.1364). Un Pierre Duhem, professeur à la faculté des sciences, dont on ne connaissait même pas le nom, sauf aux heures d'angoisse, quand il s'agissait de pistonner quelque imbécile pour le bachot (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p.117). Il l'informa de son désir de passer dans l'intendance, et lui demanda de le «pistonner», le moment venu (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p.182).
Part. passé en empl. adj. L'enseignement secondaire était bouché par des postulantes moins nombreuses que les primaires, mais mille fois plus pistonnées (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p.3).
En empl. subst. En plein désert on m'adjoignait un inconnu, et qui plus était un supérieur! (...) —Voilà l'explication (...). —C'est un pistonné que l'on t'envoie pour tirer les marrons du feu, dans une chose où tu auras eu tout le mal (BENOIT, Atlant., 1919, p.54).
Prononc.:[], (il) pistonne []. Étymol. et Hist. 1857-59 (d'apr. TITEUX, St-Cyr, p.401); 1867 (DELVAU, p.377). Dér. de piston1: dés. -er. Fréq. abs. littér.:14. Bbg. DARM. 1877, p.119.

pistonner [pistɔne] v. tr.
ÉTYM. 1857; par métaphore de 1. piston « pousser » (comme le piston pousse la bielle).
Appuyer, protéger (un candidat à une place, à un emploi, un concours…). → Partie, cit. 22. || Il pistonne les amis de son fils. || Se faire pistonner.
1 Mon Dieu ! moi, je veux bien… Je te pistonnerai. Elle est sèche comme un échalas, cette petite. Mais puisque ça fait votre affaire à tous…
Zola, Nana, X.
——————
pistonné, ée p. p. adj.
1.1 (…) on vient de m'affirmer qu'il est en instance pour la Légion d'honneur !
La personne qui me renseignait a même ajouté :
— Soyez persuadé qu'il l'aura : il est fort pistonné !
Goron, l'Amour à Paris, t. II, p. 645.
2 (…) j'ai reçu trois ou quatre lettres au sujet de ce garçon. Il est très pistonné.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, IV.
3 C'est bien à un candidat qu'il ressemble (M. Gaillard), à un candidat pistonné qui a dit à l'examinateur : « Interrogez-moi sur la situation économique, c'est là-dessus que je suis le plus calé. »
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 31.
N. || Un pistonné, une pistonnée.
DÉR. 1. Piston (II.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pistonner — v.t. Recommander, protéger : Se faire pistonner …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • pistonner — vt. , recommander chaudement, protéger, aider qq. dans l’obtention d’un poste, d’un emploi, d’une fonction : PISTONÂ (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • protéger — [ prɔteʒe ] v. tr. <conjug. : 6 et 3 • 1395; lat. protegere « couvrir en avant » 1 ♦ Aider (une personne, un animal) de manière à mettre à l abri d une attaque, des mauvais traitements, d un danger. ⇒ défendre, secourir. Protéger les plus… …   Encyclopédie Universelle

  • pistona — PISTONÁ, pistonez, vb. I. tranz. 1. A extrage ţiţei (dintr o sondă) sau alt lichid cu ajutorul unui piston special. 2. fig. (fam.) A stărui, a insista pe lângă cineva pentru a obţine ceva. – Din fr. pistonner. Trimis de oprocopiuc, 20.03.2004.… …   Dicționar Român

  • Piston (entreprise) — Pour les articles homonymes, voir Piston. Le piston est l action par laquelle une personne est recrutée pour un emploi (ou tout autre poste) grâce à l appui d une connaissance qui, travaillant souvent au sein de l entreprise (ou de l organisation …   Wikipédia en Français

  • Pistonnage — Piston (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Piston. Le piston est l action par laquelle une personne est recrutée pour un emploi (ou tout autre poste) grâce à l appui d une connaissance qui, travaillant souvent au sein de l entreprise… …   Wikipédia en Français

  • appuyer — [ apɥije ] v. <conjug. : 8> • apoyer 1080; lat. médiév. appodiare, de ad et podium « support » → puy I ♦ V. tr. 1 ♦ Soutenir ou faire soutenir, supporter. Appuyer une chose par une autre. ⇒ maintenir, soutenir, tenir. Appuyer un mur par des …   Encyclopédie Universelle

  • patronner — 1. patronner [ patrɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1501, rare av. 1838; de 1. patron ♦ Couvrir de son crédit, de sa protection. Être patronné par un personnage influent. ⇒ aider, protéger, recommander. Par ext. Patronner une candidature. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • piston — [ pistɔ̃ ] n. m. • 1648; « pilon » 1534; it. pistone, de pestare → piste 1 ♦ Pièce cylindrique qui se meut dans un tube (corps de pompe, cylindre de machine, de moteur), où elle reçoit et transmet une pression exercée par un fluide. Course,… …   Encyclopédie Universelle

  • pouce — [ pus ] n. m. • v. 1150 mesure de longueur; lat. pollicem, accus. de pollex 1 ♦ (XIIIe) Le premier doigt de la main de l homme, le plus gros, formé de deux phalanges, opposable aux autres doigts. Enfant qui suce son pouce. Saisir entre le pouce… …   Encyclopédie Universelle